impact du sommeil chez un adolescent et ses apprentissages
Bien-être

Sommeil et apprentissage scolaire : comment le manque de sommeil impacte la concentration ?

30% des enfants et jusqu’à 70% des adolescents ne dorment pas suffisamment (source : Trosman & Ivanenco, 2021 et Royant-Parola, Londe, Tréhout, & Hartley, 2021).

Problème : les parents n’en sont pas toujours conscients.

Pourtant, le manque de sommeil est une cause majeure d’apparition de troubles de l’apprentissage en milieu scolaire.

Quel est le lien entre sommeil et apprentissage ? Comment le manque de sommeil peut-il impacter la concentration de l’enfant ou de l’adolescent ?

Et surtout, quelles actions peut-on mettre en place pour prendre soin du sommeil de l’enfant et favoriser son apprentissage à l’école ?

Quel est le rôle du sommeil ?

Selon le dictionnaire, le sommeil est un état de l’organisme qui se caractérise par la suspension de la vigilance et le ralentissement de certaines fonctions.

C’est également un moment fondamental pour le développement et les apprentissages d’un enfant et d’un adolescent. En effet, c’est pendant le sommeil que les procédés de mémorisation, de maturation cérébrale et de développement s’effectuent.

Dormir permet donc de récupérer, que ce soit physiquement, psychologiquement ou intellectuellement.

Les différents cycles de sommeil

À savoir : une nuit se compose de 4 à 6 cycles de sommeil

Et chaque cycle est constitué de plusieurs étapes : 

  • le sommeil lent léger, 
  • le sommeil lent profond, 
  • le sommeil paradoxal.
les cycles du sommeil chez un adolescent
Source : euphytosegamme.fr

Et c’est justement pendant cette phase de sommeil paradoxal que le cerveau va : 

  • récupérer, 
  • enregistrer et organiser les connaissances acquises dans la journée, 
  • les mémoriser. 

Le sommeil chez l’adolescent

L’organisation du sommeil de l’adolescent est plus proche de celle de l’adulte que de celle de l’enfant.

Cependant, les changements hormonaux qui ont lieu à cette période ont un impact sur la qualité du sommeil à l’adolescence : 

  • le sommeil lent profond diminue au profit du sommeil lent léger, 
  • les heures de coucher et de lever sont souvent plus tardives, 
  • la récupération se fait surtout le week-end avec des grasses matinées, 
  • on constate un manque de sommeil quasiment chronique à cause des contraintes horaires de leur quotidien.
causes du manque de sommeil chez les adolescents
Le modèle « Perfect Storm » ou « tempête parfaite » : figure de Carskadon (2011)

D’après l’Académie Américaine de Médecine du Sommeil, un adolescent entre 12 et 18 ans devrait dormir entre 8 et 10 heures chaque nuit pour répondre à ses besoins physiologiques.

Mais en réalité, la réduction quotidienne du temps de sommeil atteint en moyenne 2 heures par nuit (source : Gradisar et al., 2011).

Les principales causes extrinsèques de cette réduction de sommeil sont les heures de début des cours et la consommation d’écran en soirée.

Mais alors, quelles sont les conséquences de ce manque de sommeil souvent chronique ?

L’influence du manque de sommeil sur les apprentissages scolaires

Le manque de sommeil a un impact important sur le comportement de l’enfant et de l’adolescent.

Vous pouvez constater des signes comme : 

  • une irritabilité accrue (colère et insolence), 
  • des envies de bouger en continu, 
  • une difficulté à élaborer des projets, 
  • un manque de lucidité vis-à-vis des actions effectuées (prises de risques inconsidérés et comportements à risque), 
  • une prise de poids, 
  • une augmentation du risque d’anxiété ou de dépression,
  • des troubles de la concentration, de l’attention et de la mémorisation.

C’est notamment sur cette dernière conséquence que je souhaite m’attarder.

Le sommeil profond restaure nos capacités d’apprentissage en “remettant à zéro” les circuits cérébraux de stockage qui se retrouvent saturés.

En effet, après la phase d’endormissement, les neurones, qui ont été activés par un apprentissage dans la journée, sont réactivés. 

Cela indique que le cerveau, même endormi, révise et travaille sur les connaissances qu’il vient d’acquérir, en activant de nouveau ces régions cérébrales impliquées au moment de l’apprentissage.

Le fait de rester dans un sommeil léger, ou de ne pas dormir suffisamment, compromet cette phase de restauration et d’assimilation.

Ainsi, les enfants souffrant de troubles du sommeil ont de moins bons résultats que les autres (source : étude réalisée par Alyssa Bachmann).

À l’inverse, une étude a prouvé que les capacités de conversion d’un apprentissage implicite en connaissance explicite sont supérieures après une nuit de sommeil (source : Wilhelm et al., Nature Neuroscience 2013). Autrement dit, après un sommeil de qualité, les apprentissages acquis de façon non consciente se transforment plus facilement en connaissances conscientes. 

De plus, les enfants qui présentent une durée de sommeil suffisante réussissent mieux les épreuves académiques et les épreuves qui nécessitent les fonctions exécutives. Cela se traduit par un meilleur contrôle de soi, une meilleure flexibilité cognitive, ainsi que de meilleures capacités de mémoire de travail

5 astuces pour prendre soin de son sommeil et être en forme à l’école 

Les effets dus au manque de sommeil comme les troubles de la concentration, de l’apprentissage et de la mémorisation disparaissent lorsque l’enfant ou l’adolescent dort suffisamment.

D’où l’intérêt de prendre soin de son sommeil au quotidien !

Mais alors comment faire concrètement ?

1. Instaurer des rituels

Le premier conseil est d’instaurer des heures de coucher les plus fixes possibles

De plus, le fait d’installer un rituel de sommeil peut aider votre adolescent à faciliter son endormissement. 

Un exemple de rituel pour un adolescent : 

  • prendre une douche, 
  • se brosser les dents,
  • écouter une musique relaxante.

À savoir : l’idéal est également d’instaurer une heure de lever fixe. Mais attention, chez l’adolescent, la mélatonine, hormone de la régulation du cycle veille sommeil, diminue à partir de 5 heures (alors que chez l’adulte, elle diminue à partir de 3 heures).

Si l’adolescent a plus de mal à se réveiller le matin, ce n’est pas dû à un manque de volonté de sa part, mais à un changement hormonal. Au lieu de vouloir qu’il se lève à tout prix à 8 heures du matin, il peut être judicieux de s’adapter à son rythme particulier, sans pour autant le laisser au lit toute la journée !

2. Rechercher les signes de manque de sommeil

En tant que parent, vous pouvez également rechercher les signes de fatigue chez votre enfant pour détecter s’il souffre d’un manque de sommeil : irritabilité, prise de poids, hyperactivité ou somnolence…

Vous connaissez votre enfant et êtes les plus à même de repérer ces symptômes 🙂 

3. Limiter les écrans avant d’aller dormir

Essayez également de limiter le temps d’écran de votre adolescent avant le coucher

Je sais bien que ce n’est pas toujours évident à mettre en place, car certains adolescents (et certaines adultes aussi, mais ce n’est pas le sujet de cet article !) sont très attachés à leur smartphone.

Cependant, sachez que les écrans ont un impact important sur le sommeil. En effet, une revue portant sur 67 études, publiées entre 1999 et 2014, a mis en évidence que 90% d’entre elles, qui ont mesuré l’impact des écrans sur le sommeil, confirment que leur utilisation en soirée retarde l’endormissement d’environ 30 minutes et réduit d’environ 50 minutes la durée de sommeil des adolescents (Hale & Guan, 2015).

C’est énorme ! 

4. Être vigilant à l’environnement

L’environnement joue beaucoup sur la qualité du sommeil.

Privilégiez un environnement : 

  • calme, 
  • sans lumière, 
  • à une température autour des 20 degrés.

5. Exercice physique et alimentation adaptée

La pratique d’un exercice physique régulier dans la journée favorise l’endormissement. 

Attention, néanmoins, à ne pas faire de sport tard dans la journée, car ça entraîne une sécrétion d’adrénaline qui peut empêcher l’endormissement.

La consommation d’excitants, type caféine, théine, coca ou vitamine C doit également être évitée en fin de journée. Ces produits retardent l’endormissement et peuvent provoquer des réveils nocturnes.

etoile palette coaching

Baisse de concentration, troubles de la mémorisation, impact sur le comportement… Le sommeil a une incidence forte sur les capacités d’apprentissage scolaire de votre enfant.

Vous remarquez un changement de comportement chez votre adolescent ? Vous constatez une baisse des résultats à l’école ?

N’hésitez pas à me parler de vos inquiétudes : le coaching scolaire est peut-être la solution pour votre enfant !

Pour que nous en discutions de vive voix, réservez votre appel découverte (gratuit) en cliquant ici

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire