creativite-crayons-palette
Productivité et motivation

Utiliser sa créativité dans ses prises de notes grâce au Mind Mapping et au Sketchnoting

À l’école, on apprend souvent à prendre des notes de façon linéaire : les informations se suivent les unes à la suite des autres, dans l’ordre dans lequel elles arrivent.

Cette méthode “traditionnelle” ne convient pas toujours à tout le monde… C’est pourquoi il peut être intéressant de s’intéresser à d’autres façons de prendre des notes, comme le Mind Mapping (carte mentale) et le Sketchnoting.

Ces 2 techniques de prises de notes visuelles permettent d’être plus efficaces quant à la captation et l’assimilation d’informations.

On voit ça en détail ensemble ? C’est parti !

Cette publication participe au Carnaval d’articles “Les Secrets de la Créativité”, organisé par le blog S’élever par l’art, à l’occasion du Festival de la Créativité, se déroulant en ligne du 15 au 23 octobre 2023. L’inscription au Festival de la Créativité est gratuite. N’hésitez pas à découvrir son programme et à vous inscrire !

Tout savoir sur le Mind Mapping

Qu’est-ce qu’une carte mentale ?

Le Mind Mapping, aussi connu sous le nom de carte mentale ou carte heuristique, est un outil de visualisation des idées créé par le psychologue Tony Buzan.

Il permet de synthétiser les informations, mais aussi :

  • de les organiser, 
  • de structurer vos idées
  • de les affiner en les connectant les unes aux autres, 
  • d’en avoir une vision globale.

Le Mind Mapping a aussi pour but de mettre en lumière les liens qui existent entre un concept ou une idée, ainsi que toutes les informations associées.

Cette technique de prise de notes créative est particulièrement adaptée pour les personnes (notamment, les enfants et adolescents) possédant une intelligence visuo-spatiale développée.

Le Mind Mapping les aide à :

  • développer leur créativité et leur autonomie,
  • mieux se concentrer,
  • mémoriser plus facilement grâce à une représentation visuelle personnelle,
  • se motiver à apprendre.

Les règles à suivre pour créer son Mind Map 

“La rareté de l’information crée la richesse de l’apprentissage.”

Le papier 

Je vous conseille d’utiliser une page blanche et non quadrillée, en format paysage.

Positionnez une image centrale qui représente le sujet à traiter. Commencez ensuite à dessiner les premières branches de votre mind map pour faire comprendre à votre cerveau que tout est lié.

Ainsi, au lieu de noter les informations les unes à la suite des autres, vous allez les spacialiser en les distribuant sur l’intégralité de la surface de votre feuille !

Il s’agit ensuite de lier toutes les informations entre elles, grâce aux branches.

Les branches de la carte mentale

Pour créer une belle arborescence au sein de votre mind map, je vous recommande :

  • d’utiliser des lignes courbes, 
  • de créer des lignes de la longueur du mot, 
  • de mettre en place différentes épaisseurs : du plus épais au plus fin.

Enfin, n’oubliez pas de toujours faire en sorte que vos branches soient connectées entre elles : tout doit être lié !

Les mots

Lorsque vous devez prendre des notes, pendant un cours ou pour étudier, la carte heuristique vous permet d’être efficaces.

Pour ça, vous devez :

  • repérer les mots-clés importants,
  • placer 1 mot par branche (les phrases emprisonnent le cerveau),
  • noter les informations systématiquement de la plus importante vers la moins importante.

Petite astuce typologique : je vous recommande de toujours écrire au-dessus de la ligne. L’écriture doit être claire et en majuscules.

Ajouter des images à votre Mind Map

Avez-vous déjà pensé à insérer des images lors de la création de votre Mind Mapping ?

Ne vous en privez pas ! 

Pourquoi ?

Car c’est une technique de mémorisation redoutable si vous les dessinez sur les branches de votre carte mentale.

💡 Pour les débutants : réalisez une bibliothèque de pictogrammes pour plus de rapidité et de créativité !

Les couleurs du Mind Mapping

Pour favoriser la bonne lisibilité de votre Mind Map et, encore une fois, faciliter sa mémorisation, vous pouvez : 

  • utiliser des couleurs différentes pour chaque branche,
  • écrire en noir si la couleur n’est pas assez lisible,
  • choisir des feutres ou des crayons de couleur.

La structure 

Idéalement, la structure de votre carte mentale est de 5 branches. 

En effet, au-delà de 7 branches, le cerveau risque de saturer. Et adieu l’efficacité de l’apprentissage ! 
Enfin, n’oubliez pas de hiérarchiser vos idées pour plus de clarté 🙂

regles de construction mind map

Quel logiciel utiliser pour faire une carte mentale ?

Freemind

Très simple d’utilisation, Freemind est un logiciel open source que chacun est libre d’installer sur son ordinateur. Il est disponible sous Windows et Mac OS.

C’est la référence en termes d’outil de Mind Mapping gratuit.

freemind est un logiciel de mindmapping gratuit
Capture d’écran du logiciel Freemind

Mindmeister

L’outil en ligne Mindmeister est très connu dans le domaine de la carte mentale.

Il dispose d’une version gratuite, qui limite votre utilisation à 3 Mind Maps. Pour un nombre de cartes mentales illimité, un abonnement payant est nécessaire (à partir de 4,99€ par mois).

utiliser mindmeister pour creer des cartes mentales gratuites

Mindnode

Très puissante, l’application Mindnode est aussi attrayante et simple d’utilisation.

Vous pouvez également ajouter des couleurs, des tags, et même des tâches à effectuer pour plus de clarté.

Petite fonctionnalité extrêmement pratique chez Mindnode : le Focus Mode. Elle vous permet de mettre en lumière une branche à la fois. Bien pratique lorsque votre carte heuristique commence à prendre de l’ampleur.

mindnote est un outil pour creer des mindmaps
Capture d’écran de l’application Mindnode
Le saviez-vous ?
Il existe un championnat de France et du Monde de Mindmapping !
Nicolas Lisiak, Jérôme Hoarau et Mohamed Koussa sont tous les trois médaillés aux compétitions internationales de Lecture Rapide et de Mind Mapping.

Sketchnoting

Le Sketchnoting, qu’est-ce que c’est ?

Autre technique de la pensée visuelle, le Sketchnoting est la contraction de 2 mots : « sketch » qui veut dire “griffonner” et “notes” qui signifie “prendre des notes”.

Cette méthode mêle donc l’écrit et le dessin pour favoriser la mémorisation sur le long terme. Elle peut être utilisée par les enfants et adolescents pour mémoriser une leçon ou un cours.

En plus de fournir des notes efficaces et utiles pour réviser et apprendre, le Sketchnoting donne un résultat esthétique, ce qui donne envie de se replonger dans ses leçons !

Une petite information supplémentaire pour achever de vous convaincre ?

La voici : d’après Béatrice Lhuillier, spécialiste des sketchnotes et de la prise de notes visuelles, le taux de rétention des informations en mémoire après 3 jours augmente de 550% avec l’utilisation du Sketchnoting ! Pas mal, non ?

Comment créer un sketchnote de qualité ?

Vous pensez que le Sketchnoting est réservé aux personnes qui possèdent un certain talent artistique ?

C’est faux ! 

Et je vais vous partager tout de suite 4 étapes simples à mettre en place pour vous mettre au Sketchnoting dès la fin de votre lecture 😉

les principaux ingredients pour un sketchnoting reussi

1. Donnez un titre à votre page de sketchnoting

La première étape consiste à donner un titre à votre sketchnote.

Pour ça, écrivez en majuscules et d’une taille importante : le titre doit vous sauter aux yeux lorsque vous regardez votre feuille.

Je vous conseille d’ailleurs d’avoir 3 niveaux d’écritures pour bien distinguer les différents niveaux d’importance de vos informations. Par exemple :

  • grandes majuscules, 
  • petites majuscules, 
  • écriture manuscrite.

2. Préparez votre bibliothèque d’éléments visuels

exemple de pictogramme pour creer sa bibliotheque de sketchnote

Pour relier les différentes informations entre elles grâce à des éléments qui auront une véritable signification pour vous, créez-vous une bibliothèque d’éléments personnalisée :

  • flèches, 
  • bannières, 
  • lignes en pointillés, 
  • lignes en continu, 
  • nuages,
  • bulles, 
  • etc.

Une fois appropriés, ces éléments seront votre propre grammaire visuelle !

3. Utilisez des couleurs

L’usage de la couleur dans votre sketchnote n’est pas obligatoire. Vous pouvez tout à fait réaliser votre dessin en noir et blanc.

Cependant, les couleurs peuvent vous aider à regrouper certaines idées entre elles ou à faire ressortir des informations particulièrement importantes.

Ça a également un impact visuel et esthétique fort : si vous aimez les dessins hauts en couleur, n’hésitez plus pour en ajouter à votre sketchnote !

4. Disposez les éléments de votre sketchnote

Il y autant de structures de Sketchnoting que de personnes ! Votre créativité est votre seule limite 😉 

Cependant, pour vous aider dans les débuts, vous pouvez vous inspirer de designs de sketchnoting existants.

L’avantage : ça vous permet de vous familiariser avec les structures que vous trouvez les plus lisibles et les plus faciles à réutiliser dans votre apprentissage par la suite.

Pour aller plus loin : se former au Sketchnoting

Évidemment, vous pouvez en apprendre plus sur cette technique de prise de notes visuelles avec la référence française dans le domaine du Sketchnoting, Béatrice Lhuillier. Son site web, sketchnotes-facile.com, est une vraie mine d’or sur le sujet ! 

livre pour apprendre a realiser des sketchnotes de qualite

Le livre Apprendre avec le Sketchnoting est également un incontournable pour :

  • découvrir le Sketchnoting, 
  • stimuler votre créativité par la pensée visuelle,
  • créer des notes visuelles et attrayantes,
  • enrichir vos sketchnotes pour mieux comprendre et mémoriser !

Enfin, Philippe Boukobza, co-auteur du livre ci-dessus, propose des ressources intéressantes pour se former au Sketchnoting comme :

  • son site web outils-visuels.fr
  • son blog heuristiquement.com qui aborde en détail la facilitation visuelle,
  • plusieurs autres livres qu’il a écrits, notamment Travailler avec le Sketchnoting et Positive Sketching.

Vous avez là de quoi vous informer vraiment en profondeur sur cette technique de prise de notes créative 😉 

Utiliser sa créativité pour apprendre avec le Mind Mapping et le Sketchnoting : résumé en image

schema de comparaison entre le sketchnoting et le mind mapping

Prêts à développer votre créativité et à faciliter votre mémorisation grâce à ces 2 méthodes de prise de notes ? 

Le Mind Mapping et le Sketchnoting sont de très bons outils pour les personnes “visuelles”, n’hésitez pas à les tester !

Sans oublier que le coaching scolaire peut vous aider à déterminer s’ils sont adaptés pour votre adolescent et son apprentissage au quotidien 🙂

Connaissiez-vous ces 2 techniques ? Les avez-vous déjà utilisées ? Dites-moi tout en commentaires !

4 commentaires

  1. […] Utiliser sa créativité dans ses prises de notes grâce au Mind Mapping et au Sketchnoting […]

  2. J’adore les prises de notes visuelles (en même temps, dans mon métier, c’est normal je pense !) merci pour cet article qui explique très bien comment commencer !!!

    1. Merci pour ton commentaire ! Je suis ravie que cet article t’ait plu 😌

  3. […] Utiliser sa créativité dans ses prises de notes grâce au Mind Mapping et au Sketchnoting […]

Laisser un commentaire